Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


lundi 29 septembre 2008

C comme Chavignon


- Village de la rive gauche de l’Ailette (et du canal Aisne-Oise), près de la RN2, au Nord de La Malmaison.
- 800 habitants

- Chavignon a une histoire ancienne et mouvementée, sur un axe de communication important entre Laon et Soissons : sa forteresse du IVe siècle est plusieurs fois détruite puis reconstruite.
- L’hôtel Saint-Pierre à Chavignon est le quartier général de Napoléon pendant la bataille de Laon, du 9 au 11 mars 1814.
- La vigne s’y épanouit jusqu’à la crise que traverse toute la région à la fin du XIXe siècle.

- Chavignon compte 825 habitants en 1914.
- Situé dans un lieu stratégique, Chavignon est transformé en quartier général par les Allemands (maisons numérotées, rues à noms germaniques).
- Le village est entièrement détruit par les combats, d’abord par les bombardements puis par l’offensive dite de La Malmaison d’octobre 1917, pendant laquelle les troupes françaises s’emparent du village.
- Les Allemands reprennent possession de la zone de mai à septembre 1918.

- Chavignon est classé en zone rouge (les rues sont introuvables, par exemple), mais son maire, M. Bouteille, obtient sa reconstruction, parrainée par Haïphong (540 000 francs sont donnés), dans le cadre de la Société de Reconstruction de l’Extension laonnoise. En 1927, l’essentiel des travaux est achevé.

- 60 habitants vivent à Chavignon en 1919 ; 460 en 1921.


- Le village subit encore des dégâts pendant la deuxième guerre mondiale.


Source principale : Inès Guérin – Base Mérimée

Aucun commentaire: