Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

dimanche 2 janvier 2011

C comme Crécy-au-Mont



- Village de la rive gauche de l’Ailette, au sud de Coucy-le-Château
- 320 habitants

- Le roman de Roland Dorgelès, Le réveil des morts (1923), donne à Crécy-au-Mont une place centrale puisque c’est le lieu de vie du héros, Jacques ; l’action du livre se déroule principalement dans le village ; sa reconstruction et ses difficultés y sont décrites abondamment.


- Les 450 habitants de Crécy-au-Mont voient arriver les Allemands le 1er septembre 1914, qui s’installent dans la zone pendant les semaines qui suivent.

- L’opération Alberich permet aux Français de reprendre possession de Crécy à la fin du mois de mars 1917. Le village est alors base arrière pour les attaques d’avril et mai en direction du Mont des Singes et de Laffaux.

- Crécy redevient allemand fin mai 1918 et le reste jusqu’à la reconquête française du 30 août.


- Fin 1918, « c’était de chaque côté le même terrain vague jonché de gravats, le tas seulement un peu plus haut si la maison avait été plus grande. La chaussée même était ravagée, crevée d’ornières, et, comme on n’y voyait pas, on se tordait les pieds à chaque instant. Une vaste décharge publique sur le village rasé … » (R. Dorgelès)
- La population de Crécy chute fortement à cause des années de guerre ; seuls 264 habitants sont recensés en 1921 (le niveau antérieur est atteint puis dépassé dans les années 1930). Le village reçoit la Croix de guerre le 17 octobre 1920.



- On trouve deux nécropoles sur les hauteurs du village, créées dès 1919. Le cimetière français rassemble 1 408 corps, beaucoup provenant des combats autour de Vauxaillon, tandis que la nécropole allemande regroupe 1 865 soldats provenant de 46 lieux différents (essentiellement morts en septembre 1914 et en 1918).





_

Aucun commentaire: