Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

samedi 28 février 2009

L comme Laffaux


- Village proche de la N2, au Nord de Soissons
- 150 habitants

- Environ 200 personnes vivent à Laffaux avant la première guerre ; le village est situé en bordure de plateau, sur les premières pentes. Situé sur une voie ancienne et stratégique, Laffaux a vu plusieurs batailles se dérouler sur son territoire.


- Le 16 avril 1917, Laffaux se trouve sur la ligne de front, côté allemand ; en janvier 1915, la population restée après l’invasion allemande a été évacuée vers Avesnes-sur-Helpe (59) et le village a été considérablement fortifié, accueillant notamment des nids de mitrailleuses difficilement expugnables.

- La 2e Division d’Infanterie coloniale s’empare du village le 19 avril (22e RIC) après une attaque venue de l’Ouest, depuis Neuville-sur-Margival. Mais les combats se poursuivent pour la prise du moulin tout proche, et la zone est très disputée jusqu’à la bataille de La Malmaison. Le « saillant de Laffaux » devient synonyme d’enfer pour les combattants des deux camps et provoquent plusieurs mutineries.
- De nouveaux combats acharnés ont lieu sur le site fin mai et, surtout, en septembre 1918.


- Le village, totalement détruit, est reconstruit à quelques hectomètres de son emplacement originel, sur le plateau. Cette reconstruction est particulièrement difficile, malgré les aides venues des Pyrénées-Orientales, d’Alsace et surtout de la ville de Cholon en Indochine. En effet, le président de la coopérative qui en est chargée, Guyot, et l’entrepreneur engagé pour les travaux, Santi Garibaldi (petit-fils de Giuseppe, le héros de l’indépendance italienne), détournent une partie des fonds à leur profit ; les vices de construction sont nombreux, les plaintes multiples et le chantier est même suspendu temporairement en 1925. Guyot est démis, tandis que Garibaldi disparaît sans laisser de nouvelles …


- Laffaux est peuplé de 116 habitants en 1921 (130 en 1926). Il obtient la Croix-de-guerre en 1921.







Source principale : N. Offenstadt, « “Voyageur, souviens-toi du moulin de Laffaux”. Laffaux, village-mémoire 1917-2004 » in N. Offenstadt (dir.), op. cit., pages 373 à 381

Aucun commentaire: