Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

vendredi 3 janvier 2014

A comme Abbadie (Louis)



- Soldat français
- Paris 1884 – Vauxbuin 1914

- « Le 24 décembre [114] le soldat Abbadie du 246e régiment d’infanterie condamné à la peine de mort est fusillé à Vauxbuin à 7h30. La gendarmerie a assuré le maintien de l’ordre. Le soldat Abaddie n’a pas voulu qu’on lui bande les yeux, il a refusé de se mettre à genoux et est mort très courageusement. » (JMO Prévôté de la 55e DI)

- Mobilisé au 246e RI (24e compagnie du 6e bataillon), Louis Abbadie combat à Soissons et dans ses environs à partir du 12 septembre 1914, lorsque s’achève le repli allemand consécutif à la bataille de la Marne.
- Le 8 novembre, le régiment est mis en alerte en vue d’une éventuelle opération sur les hauteurs de Crouy. Le 9, il poursuite les travaux de retranchement dans les périphéries nord de Soissons avant d’être envoyé relever le 289e RI. « Opérations sans incidents », mais c’est alors que Louis Abbadie disparaît de sa compagnie.
- Pris en flagrant délit de vol de sucre deux jours plus tard, il parvient à s’échapper avant d’être finalement rattrapé le 15, à l’infirmerie de la ville. Dans sa défense contre le vol, il reconnaît l’abandon de poste et se retrouve déféré devant le Conseil de guerre (30 novembre), qui le condamne à mort.


- Bien que fusillé, même si son nom n’est pas inscrit sur le monument aux morts de sa commune, Louis Abbadie figure dans le fichier des « Morts pour la France » ; sa sépulture se trouve dans la nécropole de Vauxbuin.





Sources :
Frédéric Mathieu, 14-18, les fusillés (page 101)
JMO des différentes unités citées (SHD)


Aucun commentaire: