Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

dimanche 22 mai 2011

P comme Panthéon


- Ferme de l’ouest du Chemin des Dames, entre la Royère et la Malmaison

- Avant 1914, le Panthéon est un point haut (193 mètres), occupé par une petite ferme.

- Les Allemands s’emparent de la position, relativement éloignée du front jusqu’au printemps 1917 lorsque leur avance va jusqu’à Vailly-sur-Aisne. Après les premiers combats de l’offensive Nivelle, ils se replient sur les hauteurs du Chemin des Dames qu’ils fortifient considérablement.
- C’est ainsi qu’une tranchée, qui longe la route, et un boyau, qui la relie aux carrières du Tonnerre, portent le nom de Panthéon.

- On s’y bat avec acharnement pendant plusieurs semaines (« bataille des Observatoires »), chacun prenant puis perdant la position (cf. le témoignage de Lucien Laby, du 294e RI, qui évoque plus souvent la ferme voisine des Bovettes).
- A la fin de l’été et jusqu’à la bataille de la Malmaison, la route constitue le no man’s land séparant les belligérants, qui se retrouvent à proximité immédiate les uns des autres.
- Le Panthéon est en possession des Allemands jusqu’au 24 et 25 octobre, lorsque l’attaque efficace des Français les repoussent sur le versant nord du Chemin des Dames puis au-delà de l’Ailette.

- La zone est à nouveau allemande entre le 27 mai et le début octobre 1918. Après la guerre, la ferme du Panthéon est reconstruite, plus vaste.

_

Aucun commentaire: