Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

jeudi 11 septembre 2008

V comme Voies de communication

- Au début de 1917, les voies ferrées reliant Laon à Reims et Soissons sont coupées par la ligne de tranchées. Seule une voie secondaire suit la vallée de la Vesle. En vue de l'offensive, trois lignes de dépôts sont organisées, la ligne de la vallée de l'Ardre dotée de gares-dépôts. En mars, le recul allemand permet la pose au bord de l'Aisne d'une voie reliée au réseau du Nord à Crouy avec deux gares de ravitaillement. Au total, le génie équipe la région de 510 km de voies ferrées.

- Un réseau de routes militaires est aussi mis en place. 16 000 hommes vont utiliser 450 000 tonnes de matériaux.

- L'artillerie peut ainsi être ravitaillée : dans la seule journée du 16 avril, elle consomme 1 135 000 obus (un canon de 75 pour 23 mètres de front). Le Service de Santé implante plusieurs hôpitaux d'évacuation de 3 000 lits chacun, submergés dès le premier jour de l'offensive par l'afflux de blessés. Du 16 avril au 15 mai, plus de 300 trains empruntent la voie ferrée réservée aux trains sanitaires, Fère-en-Tardenois - Meaux, transportant près de 80 000 blessés ou malades.

(Source : cheminsdememoire.gouv.fr)

Aucun commentaire: