jeudi 21 mai 2009

O comme Oulches-La-Vallée-Foulon



- Village situé au sud de la ferme d’Hurtebise, en contrebas du Chemin des Dames, près du Monument des Basques.
- 50 habitants

- En 1914, Oulches et La-Vallée-Foulon sont deux communes différentes, cette dernière associée à Vauclerc.
- Leur population cumulée est d’environ 150 personnes.


- Dès septembre 1914, le secteur se trouve sur la ligne de front entre Français et Allemands. Ceux-ci contrôlent les hauteurs et la « Caverne du Dragon », les Français étant en contrebas.
- Un peu à l’abri, le hameau de Oulches souffre peu des bombardements jusqu’en juin 1917 (mis à part l’église Saint-Pierre, dont le clocher sert d’observatoire), tandis que La-Vallée-Foulon, point de départ des assaillants en avril 1917, est anéanti par les combats.



- Le 16 avril, des combats très violents ont lieu dans ce secteur, où attaquent notamment les Tirailleurs sénégalais. Le 21, le 273e RI de Paul Clerfeuille y combat ; celui-ci raconte notamment comment il va chercher le ravitaillement en eau à Oulches sous le déluge de bombes allemandes …
- Pendant des semaines, la zone est hachée par l’artillerie des deux camps, jusqu’à ce que la prise de la Caverne du Dragon par les Français calme un peu les choses …



- En 1921, seuls 66 habitants sont recensés dans le village, chiffre qui remonte difficilement autour de la centaine avant la 2e guerre.
- En 1923, La-Vallée-Foulon est détachée de Vauclerc pour former une seule commune avec Oulches, dont une partie est classé « Zone rouge ». Il ne reste presque rien en effet du hameau : aujourd’hui, quelques ruines et l’emplacement de l’ancien lavoir témoignent seuls de ce que fut La-Vallée-Foulon. Oulches est reconstruit, notamment avec le parrainage du Puy-de-Dôme ; certains chantiers prennent du retard, comme celui de l’église Saint-Pierre, reconstruite de 1932 à 1934.



Source principale : Base Mérimée

_

1 commentaire:

bpck orange.fr a dit…

Etonnant ! Mon grand-père, soldat à Verdun et au Chemin des Dames, a peint ce paysage, l'intitulant " Moulin Bas, Vallée Foulon ", et il a indiqué au dos de son tableau : " 2ème ligne, 17 mars 1917 "...