Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

mercredi 4 mars 2009

R comme Roucy

- Village de la rive gauche de l’Aisne, proche de Pontavert
- 340 habitants

- En 1914, Roucy est depuis peu le point de départ de la ligne du Chemin de fer de la Banlieue de Reims qui va vers Corbeny et relie les habitants du Chemin des Dames à la ligne Reims-Rethel. Sur les hauteurs se trouve le château féodal des comtes de Roucy, reconstruit en partie au XIXe siècle.

- Français pendant tout le conflit (sauf quelques jours en septembre 1914 et quelques semaines à l’été 1918), Roucy souffre beaucoup de la proximité du front et des bombardements allemands de 1917 puis de la contre-offensive alliée de la fin de la guerre.
- Le village et ses creutes sont une base d’observation, de départ (ou de repos) vers le front du Bois-des-Buttes ; ainsi, une mutinerie y éclate en mai 1916, au sein du 96e RI (celui de G. Apollinaire), et 4 soldats y sont fusillés, le 23 (source : Lettre du Chemin des Dames, HS n°1).

- Les destructions sont importantes en 1918 : les maisons et l’église sont reconstruites dans le cadre d’une coopérative, pas le château.
- La population de Roucy passe de 460 à moins de 280 habitants entre les recensements de 1911 et 1921.


- NB : C’est à Roucy qu’Yves Gibeau s’installe en 1979 et finit ses jours.

Aucun commentaire: