Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

vendredi 26 novembre 2010

H comme HOE

- « Hôpitaux d’orientation et d’évacuation » ou « hôpitaux d’origine d’étapes » selon les sources …
- Hôpitaux mis en place pour les cas les plus graves, chargés d’évacuer ensuite les blessés vers des hôpitaux de l’arrière par trains sanitaires.
- Un HOE comprend un personnel d’environ 750 soignants

- Pour l’offensive Nivelle, en 1917, on en compte huit (un par corps d’armée), situés principalement dans la vallée de la Vesle, à l’abri (relatif) du front : Mont-Notre-Dame, Saint-Gilles, Courlandon, Montigny, Prouilly, Muizon, Bouleuse et Vierzy (sud de Soissons). Vasseny s’ajoute à la liste un peu plus tard

- Les HOE sont dépassés dès le début de l’offensive Nivelle : prévus pour 10 000 blessés, ils en reçoivent 10 fois plus : trop de blessés s’y rendent, au lieu de passer d’abord par les postes de soin situés tout près des combats. A Prouilly, par exemple, l’HOE est plein dès le 16 avril à 19 heures, avec trois files de véhicules de 2 kilomètres en attente



Photos et informations sur l’HOE de Prouilly :
http://champagnegoulard.blogspot.com/2010/04/hopital-dorientation-et-devacuation.html



Source principale :
R. Verquin, « 1917 Le Chemin des Dames » dans L’Aisne Hors-série de 2007
et son article dans la Revue de la Fédération des sociétés d’histoire et d’archéologie de l’Aisne

_

Aucun commentaire: