Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

lundi 20 octobre 2008

D comme Doriot (Jacques)

(MAJ novembre 2010)



- Homme politique français
- Bresles (Oise) 1898 – Mengen (Wurtemberg) 1945

- Ajusteur-monteur aux usines de moteurs Aster à Saint-Denis (il adhère à la SFIO et devient un syndicaliste actif), Jacques Doriot est mobilisé en avril 1917 au sein du 128e RI.
- Fin octobre, c’est avec le 264e RI qu’il arrive au Chemin des Dames après la victoire de La Malmaison, dans le secteur des ruines du fort et de Chavignon, que son régiment est chargé d’organiser défensivement.

- Présent au début de l’année 1918 dans la zone de Vauxaillon, le 264e RI subit de plein fouet l’offensive allemande du 27 mai ; Jacques Doriot en réchappe mais le régiment est extrêmement atteint. Il se replie jusqu’à Villers-Cotterêts.


- Parti avec l’armée d’Orient, Doriot est démobilisé en 1920 avec la Croix de guerre (pour avoir ramené un camarade blessé). Il adhère au PC, avant de basculer vers l’extrême-droite dans les années 30 et de devenir un des principaux collaborationnistes au sein du régime de Vichy (il fuit après la Libération et meurt lorsque sa voiture est mitraillée par un avion allié).



Source biographique :
Site de l’Assemblée Nationale

_

Aucun commentaire: