Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

lundi 14 juillet 2008

V comme Vendresse

(MAJ novembre 2010)






- Village situé en contrebas de Cerny-en-Laonnois, sur le versant sud du plateau
- 115 habitants

- Mi-septembre 1914, le front se fige à proximité de Vendresse, juste au-dessus du village, près de la sucrerie de Cerny. Ce sont les soldats britanniques, qui ont conduit la contre-offensive depuis la Marne, qui buttent sur la résistance allemande et subissent des pertes considérables, s’épuisant face aux défenses surélevées.
- Le village de Vendresse est donc au cœur des premières lignes françaises (une fois les Britanniques relevés) pendant plusieurs années, subissant bombardements et destructions qui entraînent le départ de sa population.

- Le 16 avril 1917 et pendant plusieurs semaines, c’est le point de départ des soldats français qui attaquent vers les hauteurs en direction de Cerny, sans réussite.
- Vendresse est donc le lieu de manifestations de mécontentement de soldats, au mois de mai, lorsque le commandement annonce la montée en première ligne dans ces secteurs devenus tristement célèbres. (cf « Mutinerie de Vendresse »)

- Entre le 27 mai et le 12 octobre 1918, les ruines du village sont aux mains des Allemands.



- Vendresse compte environ 170 habitants quand commence la guerre ; le village est totalement vidé de sa population quand elle se termine et seuls 32 habitant sont recensés en 1921 (112 en 1926, environ 150 dans les années 1930).
- En 1923, les communes de Vendresse-et-Troyon et de Beaulne-et-Chivy sont fusionnées car les destructions sont jugées trop importantes pour permettre des vies administratives autonomes.
- La reconstruction du village de Vendresse, qui reçoit la Croix-de-guerre en 1920, se fait sous le parrainage du Puy-de-Dôme.




- Au nord du village a été établi après-guerre un cimetière britannique : 728 soldats s’y trouvent, tombés en septembre 1914 au moment où le front se fige et le 27 mai 1918, lors de l’offensive Ludendorff. Ils viennent de différents petits cimetières de la région.
http://www.memorial-chemindesdames.fr/pages/cimetiere_detail.asp?cimetiere=6




A consulter:
Base Mérimée

_

1 commentaire:

Lepage a dit…

Dans le cimetière communal existe un carré militaire Britannique de tombe de 36 soldats, 18 soldats britanniques inconnus y sont aussi inhumés, avec aussi 5 tombes de soldats Francais http://www.memorial-genweb.org/~memorial2/html/fr/resultcommune.php?insee=02778&dpt=02&idsource=991955&table=bp99