Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

vendredi 18 juin 2010

M comme Montagne



- Ferme située en bordure du plateau de Vregny, au nord de Bucy-le-Long, construite vers 1740.

- Après la bataille de la Marne, les Français parviennent difficilement à mettre pied sur le plateau qui surplombe l’Aisne et sur lequel se trouve une ferme de la Montagne déjà bien endommagée. Leur position est fragile, l’artillerie étant peu présente à cause de la menace allemande.

- C’est sur ce plateau de Vregny que les Allemands décident une vaste offensive en janvier 1915, alors que les Français portent leurs efforts sur la Cote 132 voisine. Le 13, après être parvenu à bloquer leurs ennemis, les Allemands lancent l’attaque ; en quelques heures, leur première ligne arrive au niveau de la ferme de la Montagne, sauvée par un « barrage sommaire » de troupes diverses (F. Beauclerc). Mais l’artillerie doit abandonner les hauteurs, laissant les fantassins en position très difficile.
- Le « réduit de la ferme de la Montagne » voit arriver des troupes qui se replient depuis le plateau de la Justice à l’ouest ou les positions du Montcel à l’est. « Autour de 12 heures, ces compagnies […] finissent à l’abri du grand mur de la ferme par briser et maintenir le Boche et garder leur position jusqu’à l’ordre de battre en retraite. […] Nous voyons les Boches à moins de cent mètres de nous, qui eux aussi, ayant nez en terre, bien abrités derrière des gerbes de blé renforcées de terre, nous canardent copieusement. » (soldat Eugène Lefebvre, 4e BCTA, cité par F. Beauclerc)

- Dans la nuit, cependant, l’état-major ordonne le repli au sud de l’Aisne, et la position de la ferme de la Montagne est abandonnée.


- Celle-ci reste allemande jusqu’à leur repli sur la ligne Hindenburg, en mars 1917. Elle est alors en grande partie ruinée mais devient une base de départ pour l’offensive Nivelle dans le secteur.

- La ferme change encore de main en 1918 puis est reconstruite après la guerre.



Source principale : F. Beauclerc, op.cit.


_

Aucun commentaire: