Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

dimanche 15 février 2009

L comme La Malmaison (ferme)





- Ferme aujourd’hui située au bord du chemin des Dames, près de l’Ange gardien

- Avant 1914, l’immense ferme de La Malmaison est située légèrement en contrebas du plateau, sur le versant Nord. C’est une ancienne propriété de l’abbaye Notre-Dame de Soissons. « Entièrement construit en pierre de taille, l'ancien logis, long de cinq travées, était une imposante maison pourvue d'un étage. De nombreux bâtiments en constituaient les dépendances. Un pigeonnier à section carré occupait l'entrée de la propriété. Une mare, entourée d´un mur bas, prenait place au centre de la cour fermée. La ferme était approvisionnée en eau grâce à une machine hydraulique à mouvement perpétuel permettant la remontée d'une partie des eaux de la vallée. » Inès Guérin, Base Mérimée)

La ferme avant 1914


- Contrôlée par les Allemands, la ferme est un des premiers objectifs des Français le 16 avril 1917. Ils ne la prennent pas (le front est stabilisé un kilomètre au Sud environ), mais elle subit ses premiers gros dégâts.
- Elle est entièrement détruite lorsque commence l’offensive qui porte son nom, le 23 octobre de la même année, et qui entraîne sa prise par le 31e Bataillon de Chasseurs à Pied dès 5h45 (une demi-heure après le départ de l’assaut) : « le PC du Bataillon est dans la cave de la ferme, le fanion flotte sur ses ruines » (JMO du 31e BCP).

La ferme en ruines


- La ferme de La Malmaison est reconstruite à son emplacement actuel (un peu plus au Sud de son emplacement originel) par Harmel, industriel textile de Reims, qui y fait élever des moutons. Elle ne respecte pas le modèle à cour carré, le plus fréquent dans la région du Chemin des Dames, et possède un plan original pour la région.

Aucun commentaire: