Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

lundi 16 novembre 2009

N comme Naegelen (René)

« Le Chemin des Dames, dont le nom évoque toute la galanterie du XVIIIe siècle et qu’on imaginerait volontiers sous de charmants ombrages, est un plateau nu et désolé, déchiré par le fer, frémissant sous les coups. » (Les Suppliciés)

- Journaliste et homme politique français
- Belfort 1894 – La Villeneuve (Haute-Vienne) 1976

- Apprenti pâtissier, René Naegelen adhère à la SFIO en 1911.

- Il est mobilisé en 1915 au sein du 172e RI, participant aux combats en Champagne puis à ceux de Verdun et de la Somme en 1916.

- En décembre 1916, son régiment est envoyé dans l’Aisne, alors « secteur calme ». Il suit les Allemands dans leur repli sur la ligne Hindenburg en mars 1917 (Margival, Pont-Rouge) puis observe de près les préparatifs de l’offensive Nivelle.

« Et cette nuit-là, tandis que , torturés, geignent des milliers d’hommes, Montmartre étincelle. […] L’orchestre entame un tango langoureux, les couples s’enlacent, des bouteilles de champagne sautent joyeusement, pendant que, là-bas, un petit gars de la classe 15 implore une peu d’eau et qu’un blessé se traîne douloureusement jusqu’à l’entonnoir d’un 150 pour happer un peu d’eau verdâtre. Paris s’illumine, mais le vers Chemin des Dames, le ciel invisible descend sur les hommes comme pour les écraser. »
Les Suppliciés
(16 avril 1917)

- Le 16 avril, il attaque dans le secteur de Soupir, vers le bois des Gouttes d’Or puis Ostel. Relevé le 21, il apprend la mort de son frère à Craonne quelques jours plus tôt.
- Du 8 au 23 mai, René Naegelen remonte en première ligne dans le secteur de la ferme des Bovettes. Il y apprend par les soldats chargés du ravitaillement les nouvelles des mutineries.

- En retrait dans les Vosges, le 172e RI combat ensuite au printemps 1918 en Picardie puis participe à la 2e bataille de la Marne.


- Après la guerre, il devient journaliste (notamment pour Le Populaire, tout en essayant, en vain, de devenir député sous les couleurs de la SFIO (il est finalement élu brièvement, en 1946, dans l’Assemblée constituante).

- En 1927, il publie Les Suppliciés. Histoire vécue. Il s’agit du témoignage fidèle de ce qu’il a vécu, le seul élément inventé étant le nom de son héros.



- NB : René est le frère cadet de Marcel-Edmond Naegelen, député socialiste, ministre de l’Education entre 1946 et 1948 puis Gouverneur général de l’Algérie jusqu’en 1951.


Sources principales : CRID 14-18 et site de l’Assemblée nationale

1 commentaire:

GRANGE a dit…

Mon grand pere a ete mobilisé en 1914 affecté au 172 iem regiment d infanterie de belfort il a été fait prisonnier en 1915
Je n'est pas connu mon grand pere il est decédé juste a ma naissance donc il na pas raconté son histoire par contre j'aurais bien aimé lire ce livre