Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

jeudi 7 mai 2009

B comme Bovettes


- Ferme proche du croisement du Chemin des Dames et de la D15 (monument de la Royère), au-dessus de Pargny-Filain. Elle se trouve à proximité de celle du Panthéon.

- En possession des Allemands depuis septembre 1914, la ferme des Bovettes voit le front se rapprocher dans les premiers jours de l’offensive Nivelle. Début mai, la ligne de front qui épouse presque les hauteurs du plateau passe à proximité ; les combats autour de la ferme sont très violents.

- Le 5 mai 1917, la ferme ruinée est conquise par les Français, qui s’installent difficilement dans ses ruines, sous les bombes. L’aspirant Laby y installe un poste de secours puis doit se replier plus en arrière face au déluge de feu « d’une intensité inouïe ».
- Courant mai, plusieurs offensives allemandes sont difficilement stoppées ; mais ceux-ci parviennent à leurs fins le 7 juin. La ferme (ou ce qu’il en reste) est sur la première ligne de front pendant plusieurs semaines … C’est là où René-Gustave Nobécourt reçoit son baptême du feu.

- La bataille de La Malmaison (fin octobre 1917) voit la prise de toute la zone par les Français, notamment grâce au repli allemand (dans ce secteur, la progression française est difficile, contrairement à la zone située plus à l’Ouest …).

- La ferme est reconstruite après guerre.




NDLA : il existe une autre ferme des Bovettes, aujourd’hui disparue, située face à Chavonne (au-dessus de Presles-et-Boves) sur la rive gauche de l’Aisne, dont la creute sert d’abri aux soldats français pendant presque toute la durée de la guerre. Voir l’article : http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article1631

Aucun commentaire: