Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

vendredi 9 octobre 2009

F comme Franconie



- Tranchée parallèle au Chemin des Dames, quelques mètres au Nord, entre Cerny-en-Laonnois et le Poteau d’Ailles, en surplomb du ravin de Troyon
- Elle doit son nom à une région allemande du Nord de la Bavière.


- La tranchée de Franconie devient française, difficilement, le 16 avril 1917. « Une tranchée au nord de ce carrefour [celui d’Ailles] que situaient seuls les plans directeurs s’appelait « la courtine du poteau d’Ailles ». Parallèlement au Chemin des Dames, cette tranchée continuait vers l’ouest en devenant la tranchée de Franconie, laquelle devenait ensuite la tranchée de la Fourragère. »

- Elle fait partie du saillant de Deimling que les Allemands essaient de résorber pendant l’été. « Nous en sommes là : on va commencer à se battre pour un bout de la tranchée de Franconie ; plusieurs semaines on se battra afin de le reconquérir ou de l’étendre, et « la tranchée de Franconie » sera chez les anciens fantassins du Chemin des Dames l’un des mots de reconnaissance. »

- L’attaque allemande commence le 30 juin 1917. Pénétrant rapidement le saillant, elle parvient à la tranchée de Franconie où la résistance française s’organise autour d’ouvrages fortifiés. Les combats durent plusieurs jours ; « Franconie n’est plus qu’un petit fossé. » Les Allemands s’installent dans la partie Ouest, puis la tranchée est presqu’entièrement perdue par les Français fin juillet, malgré les contre-attaques. Les Allemands parviennent à nouveau sur les hauteurs qui dominent le ravin de Troyon et la vallée de l’Aisne …
- Le 10 août, la tranchée redevient française, puis est à nouveau perdue dans les jours qui suivent.



- Dans la nuit du 1er au 2 novembre 1917, après la défaite de La Malmaison, les Allemands se retirent progressivement en bon ordre des hauteurs du Chemin des Dames. Vers 5 heures, « plus personne dans la tranchée de Franconie, plus personne dans la courtine du Poteau d’Ailles – alors qu’à 6 heures quelques fusées froufroutaient encore aux abords de Cerny. » La tranchée de Franconie est intégrée au réseau défensif français.




Source principale : R.-G. Nobécourt, op. cit., pages 269 à 276 et page 337

Carte et photographie tirées du site Géoportail de l'IGN

Aucun commentaire: