Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

mercredi 29 septembre 2010

M comme Meurival

- Village de la rive gauche de l’Aisne, au sud de Beaurieux
- 60 habitants

- Meurival, 110 habitants avant la guerre, devient comme tous les villages voisins une base arrière pour les Français à partir de septembre 1914, lorsque le front se fige sur les hauteurs voisines du Chemin des Dames. On y établit notamment une ambulance, qui fonctionne pendant presque tout le conflit, et un cimetière temporaire.
- Ses creutes servent d’abri aux soldats. « Je reviens de permission et rejoins ma compagnie dans l’Aisne, elle cantonne dans les vieilles carrières de Meurival. […] Les carrières sont comme des cavernes avec des plafonds épais et des piliers de distance en distance. […] L’endroit où je suis est très bas, on ne peut se tenir debout. Des gouttes tombent du plafond. » (Paul Clerfeuille, 18 février 1917, cité par R. Cazals)


- Entre juin et septembre 1918, Meurival subit l’occupation allemande et des combats lors de la reconquête alliée.

- La population chute – 72 habitants recensés en 1921 – sans jamais se redresser.

_

Aucun commentaire: