Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

mercredi 10 décembre 2008

N comme Nationale 2


- Route nationale reliant Paris à la Belgique (elle se poursuit vers Mons et Bruxelles), autrefois appelée Route des Flandres. Elle passe par Soissons, Laon, Maubeuge, etc.
- 202 kilomètres en France aujourd’hui (225 jusqu’en 2006)

- Elle est créée en 1824, et son parcours évolue très peu au cours de l’histoire.
- La RN2 est en cours d’aménagement en voie express (2x2 voies): plusieurs portions sont déjà réalisées, et il reste à terminer notamment celle qui traverse le département du Nord.

- Dans l’Aisne, il manque quelques kilomètres entre Soissons et Pont-Rouge, tandis que la « mise à niveau » entre Pont-Rouge et Urcel puis Laon est réalisée depuis 2007.

- Cet aménagement a eu des conséquences importantes (et très négatives, d’un point de vue de la conservation de la mémoire – NDLA) sur l’Ouest du Chemin des Dames.

- D’une part, le secteur du moulin de Laffaux (qui est situé en bordure de la nouvelle voie express) est devenu une sorte de terrain vague, en-cul-de-sac, où plus personne ne s’arrête, ne serait-ce que pour manger ou faire une halte, sur lequel sont alignés des monuments individuels, sans aucune mise en valeur. La foudre qui a détruit le monument des Crapouillots n’a fait qu’achever le travail de sape de la RN2 …



- D’autre part, la nouvelle 2x2 voies a fait perdre tout le caractère symbolique et mémoriel du « carrefour » de l’Ange gardien, situé maintenant sur un début de Chemin des Dames qui s’achève aussitôt, laissant place aux aménagements de sécurité de la nouvelle route. Le rond-point qui permet de pénétrer sur le plateau est maintenant à rechercher à quelques kilomètres …



- Enfin, la RN2 sépare matériellement et très artificiellement le Chemin des Dames proprement dit de la partie Ouest du front de 1917 (Allemant, Pinon, Vauxaillon, etc.), créant ainsi une césure qui n’a pas lieu d’être pour comprendre le secteur dans sa globalité et son unité.

Aucun commentaire: