Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

samedi 29 novembre 2008

P comme Pontavert

- Village de la rive droite de l’Aisne.
- 600 habitants

- Situé sur un lieu de passage stratégique, Pontavert souffre de plusieurs invasions et destructions dans son histoire (Anglais, Russes, etc.).

- En 1914, Pontavert compte près de 400 habitants. C’est un port dynamique sur le canal latéral, notamment grâce à la production des vastes fermes de la commune. On y trouve aussi une gare depuis 1905, date d’arrivée du CBR (Chemin de fer de la Banlieue de Reims). A noter qu’il y existe encore à cette date la « maison du XVIe siècle ».

- Le village est reconquis par les Français le 15 septembre 1914, lors de combats qui endommagent déjà sérieusement les maisons. Le front se stabilise ensuite quelques hectomètres à l’Est, vers le Bois-des-Buttes.
- Le 10 mars 1917, un violent bombardement allemand détruit le pont métallique sur l’Aisne construit juste avant la guerre. L’offensive Nivelle, malgré son échec, éloigne un peu le village de la proximité des combats. Le village devient un lieu de passage régulier pour les soldats montant au front vers Craonne ou vers Berry-au-Bac.
- Pontavert souffre à nouveau lors de l’offensive Ludendorff de mai 1918 et surtout lors de la contre-offensive alliée, qui anéantit totalement le village.


- Pontavert est adopté par le Cantal dans le cadre des parrainages de la reconstruction (un don d’Aurillac permet l’électrification de la commune). Des cagnas et maisons en bois servent d’abris temporaires aux rares habitants qui reviennent dès la fin de 1918. La population en 1921 n’est encore que de 240 habitants (elle ne remonte à son niveau d’avant-guerre qu’à la fin des années 30). La mairie est inaugurée à un nouvel emplacement en 1926, l’église Saint-Médard en 1931; toutes les maisons ne sont pas reconstruites et l’on rehausse le niveau du village pour le préserver des crues de l’Aisne.


- Pontavert souffre à nouveau des destructions liées aux combats du printemps 1940.


- A la sortie du village, direction Beaurieux, un cimetière français (également connu sous le nom de « Beaurepaire ») rassemble 6 694 corps (1 364 en ossuaire). On y trouve aussi 67 Britanniques et 54 Russes. Il est créé dès 1915 et agrandi en 1919, avec un regroupement de corps enterrés jusque-là dans les cimetières allemands de la région.

3 commentaires:

serge.delengaigne@wanadoo.fr a dit…

mon grand-pere est mort apontavert clairon au 201ri il est porte tue a l ennemi le 20octobre 1914 son
om jules louis joseph
de lengaigne
source archinoe

BrunoDSJ a dit…

Mon oncle est enterré à Pontavert, il a été tué le 17/05/1917 sur le plateau de Californie, son corps y a été rapatrié en 1924, j'ai fait récemment don à la caverne du dragon d'écrits trés émouvants qu'il avait laissé, sur son ressenti aux tranchées(il comptait écrire un livre après la guerre) J'ai aussi donné des documents écrits par son père, fait prisonnier un an après lors de l'offensive allemande, récit de l'engagement de son régiment, qu'il commandait en second, avec une critique du commandement français sur la gestion de l'offensive du27/05/1918.

Nicolas Haussy a dit…

Bonjour mon arrière grand père est porté disparue à la même date 20 octobre 1914 à pontavert 201ri ils ont étais frère d'arme j'habite à côté je compte faire des fouilles essayé trouver des traces de la 201ri