Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

vendredi 12 février 2010

G comme Garnung (Raymond)

- Soldat français
- Mios ? (Gironde) 1897 – ?

- Tout juste lauréat du baccalauréat, Raymond Garnung se porte engagé volontaire en juillet 1915 ; il est incorporé dans l’artillerie, au 37e RAC.
- Après sa formation, il combat dans la Somme en 1916 puis en Champagne.

- Le 24 mars 1917, Garnung arrive à proximité de Craonne, dans le bois de Beaumarais ; il devient sous-lieutenant et participe à la préparation d’artillerie qui précède l’offensive Nivelle (« Aujourd’hui, nous avons tiré sur un village et démoli quelques maisons avec les boches qu’il y avait dedans… » 6 avril)
- Le 13 avril, il est blessé par plusieurs éclats d’obus à la cuisse et au genou ; évacué, il séjourne à l’hôpital de Montigny-sur-Aisne. « Je n’aurai pas eu le plaisir de faire l’offensive sur Craonne et Corbeny, dont vous avez pu voir le compte-rendu dans les journaux, puisque j’ai été blessé deux jours avant. J’ai entendu la canonnade toute la nuit, et j’ai appris que le résultat a été bon. » (17 avril)

- Raymond Garnung est envoyé en convalescence dans les Vosges puis à Lyon.
- Il est démobilisé en août 1919.


- En 2003 est publié Je vous écris depuis les tranchées, recueil des lettres de Raymond Garnung, aux éditions de l’Harmattan.

_

Aucun commentaire: