Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

mercredi 29 février 2012

S comme Saint-Rigobert



- Chapelle située à l’est de Gernicourt, près du canal parallèle à l’Aisne, dans le secteur de Berry-au-Bac. On trouve à proximité une fontaine supposée guérisseuse.

- « Pour le poste de secours, m’annonce le commandant, j’ai votre affaire. Une vieille chapelle qui se trouve dans un creux de terrain, à deux cent mètres d’ici. Saint-Rigobert. Vous y serez très bien. »
- Comme le montre cet extrait du journal de Louis Maufrais (40e RAC), J’étais médecin dans les tranchées (avril 1917), la chapelle Saint-Rigobert joue un rôle essentiel à proximité d’un secteur souvent actif pendant le conflit, à proximité des premières lignes (cote 108, Sapigneul, Miette, etc.).
- A cette date, le bâtiment est « une vieille chapelle sans porte, ouverte à tous les vents, quasiment creusée dans la pente. Les murs ruissellent d’humidité et le sol est plein de boue. »
- La région est dangereuse, soumise au bombardement allemand (Louis Maufrais et ses compagnons doivent même se cacher dans les niches vidées des statues des saints).




_

Aucun commentaire: