Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

jeudi 28 août 2008

M comme Montaigu


- Village à l’Est de Laon, près de l’A26, sur les premières hauteurs après la plaine picarde.
- 700 habitants environ

- Montaigu est occupé par l’armée allemande de septembre 1914 à octobre 1918. Le village abrite deux très beaux cimetières allemands.

- Montaigu I a été créé à proximité d’un hôpital de campagne, au pied du Mont Héraut. A partir de 1920, il a servi de noyau au regroupement des tombes allemandes situées dans une soixantaine de communes, en particulier celles des cimetières créés par les Allemands pendant la guerre dans les communes qu'ils occupaient, comme à Mauregny-en-Haye (plus de 1 000 tombes), Coucy-les-Eppes (plus de 500) et Berrieux (600).
Les hommes inhumés ici ont tous combattu à l'est du Chemin des Dames, principalement à l'automne 1914, début 1915, en avril et mai 1917 (lors de l'offensive Nivelle), à la fin du mois de mai 1918 et de septembre à octobre de cette même année.
Il comprend 7 192 corps, dont 1 790 en ossuaire.
(Source : Mémorial virtuel du ChdD)


Un majestueux et original édifice en grès rose surplombe le cimetière et ses bouleaux. Il a été réalisé en deux phases : dans les années 1930 d’abord, puis à la fin des années 1960. Les noms des hommes inhumés sont inscrits sur des panneaux en bois dans une crypte intérieure, tandis qu’une sorte de cloître donne un charme particulier à ce lieu si paisible, isolé dans la campagne.

- Montaigu II est plus petit : 633 tombes. Contrairement aux autres cimetières allemands, les tombes ne sont pas identifiées par des croix mais par des stèles à même le sol. Il épouse la forme incurvée du versant sur lequel il a été créé, en contrebas du village.

Aucun commentaire: