Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

dimanche 14 décembre 2008

B comme Barbusse (Henri)

- Ecrivain français
- Asnières 1873 – Moscou 1935

- Issu d’une famille protestante d’origine cévenole, Henri Barbusse se fait vite remarquer dans le milieu littéraire et journalistique parisien et publie ses premiers écrits dès 1895.

- En 1914, il s’engage comme volontaire dans l’infanterie puis comme brancardier ; il est réformé après 22 mois. En janvier 1915, avec le 231e RI, il participe à la bataille de Crouy (qui devient vite « l’affaire de Soissons », tel le désastre est grand pour l’armée française).
- En 1916, à Soissons, il écrit Le Feu, influencé par cet épisode, qui paraît en feuilleton dans la revue L’Œuvre. Publié en 1916, le livre obtient immédiatement le prix Goncourt et un grand succès populaire.
- Il fonde l’ARAC (Association républicaine des anciens combattants) en 1917 avec ses amis, Paul Vaillant-Couturier, Georges Bruyère et Raymond Lefèbvre.

- Après la guerre, il fonde le mouvement et la revue Clarté, qui défend un monde plus juste et sans guerre, soutenu par de nombreux intellectuels. Il adhère au parti communiste en 1923.


- « Ces hommes qui avaient été tenaillés par la fatigue, fouettés par la pluie, bouleversés par toute une nuit de tonnerre entrevoyaient à quel point la guerre, aussi hideuse au moral qu’au physique, non seulement viole le bon sens, avilit les grandes idées, commande tous les crimes, mais ils se rappelaient combien elle avaient développé en eux et autour d’eux tous les mauvais instincts sans en excepter un seul : la méchanceté jusqu’au sadisme, l’égoïsme jusqu’à la férocité, le besoin de jouir jusqu’à la folie. »
(in Le Feu)

Aucun commentaire: