Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

jeudi 27 mai 2010

C comme Craonne (bataille de)


- Victoire de Napoléon sur les troupes prussiennes et russes, le 7 mars 1814


- Le 3 mars, la reddition de Soissons permet la jonction des armées prussienne de Blücher et russe de Winzigerode ; elles tiennent le plateau de Craonne, tandis que Napoléon qui a franchi l’Aisne à Berry- au-Bac s’empare du village le 6.

- Le 7, les « Marie-Louise » (nom donné aux conscrits des classes 1814 et 1815 appelés par anticipation en 1813 par décret de l'impératrice Marie-Louise d'Autriche ; du fait de leur jeunesse, la plupart étaient encore imberbes, d'où ce sobriquet féminin) du maréchal Ney parviennent difficilement à prendre pied sur le plateau, à cause d’une artillerie défaillante (déjà …). Une contre-attaque des alliés rend la position française difficile, mais l’arrivée de renforts dirigés par Napoléon en personne permet de conserver la possession des hauteurs.

- Prussiens et Russes se retirent en bon ordre vers Laon, limitant leurs pertes. Celles-ci sont cependant terribles : environ 5 000 morts de chaque côté.


- On trouve aujourd’hui une statue de Napoléon (Georges Thurotte, 1974), 2 kilomètres à l’Est d’Hurtebise environ, sur la motte du Moulin de Vauclair qui lui servait d’observatoire.
- Le monument des « Marie-Louise », inauguré à l’occasion du centenaire de la bataille, est détruit en septembre 1914 puis remplacé dans les années 1920 par l’actuel monument d’Hurtebise.



Source principale :
http://www.napoleon-empire.net/batailles/craonne.php


_

Aucun commentaire: