Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

mercredi 9 février 2011

L comme Limousine

- Début février 1918, la 26e Division d’infanterie américaine s’installe entre Vauxaillon et Braye-en-Laonnois pour découvrir la vie et les combats dans les tranchées après plusieurs semaines de formation dans des camps militaires.


- Au bout de quelques jours, son chef, le général Clarence Ransom Edwards (surnommé « Daddy »), souhaite se rendre au P.C. du colonel Hume à Vaudesson. Son aide, le capitaine Simpkins, lui déclare pouvoir trouver l’endroit avec une carte et éviter le Chemin des Dames lui-même (trop dangereux car à la vue des artilleurs allemands), et tous deux embarquent à bord de la « grosse limousine » du général conduite par le sergent Shea.

- Mais le capitaine Simpkins a présumé de ses capacités, et l’automobile se retrouve sans l’avoir voulu sur la route tant redoutée. Dans un premier temps, les Allemands sont tellement surpris qu’ils ne réagissent pas ; puis ils ne se privent pas de déclencher un violent tir sur la limousine.

- Le général Edwards se penche en avant pour éviter les éclats et demander au chauffeur d’accélérer. Nul besoin : celui-ci n’a pas attendu les ordres pour avancer au plus vite. Quand on lui demande si les obus tombaient près de la voiture, le sergent Shea déclare : « Je ne sais pas vraiment. J’étais trop occupé à mettre les gaz ! »





Source : Harry Benwell, History of the Yankee Division, page 58

Aucun commentaire: