Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


mercredi 25 février 2009

V comme Venizel

- Village des bords de l’Aisne (rive gauche), très proche de Soissons, à l’Est
- 1 400 habitants

- Environ 350 personnes vivent à Venizel quand les Allemands l’occupent, début septembre 1914.
- Les troupes anglaises récupèrent le village à la fin du mois, occasionnant les premiers dégâts. Les bombardements allemands sur ce lieu, stratégique de par son pont, sont fréquents pendant plusieurs semaines (en décembre, le village est incendié).
- La poussée allemande de janvier 1915 (bataille de Crouy ou « affaire de Soissons) transporte le front sur l’Aisne : Venizel est donc au cœur des combats pendant plus de 2 ans. Vidé de sa population, le village est entièrement anéanti.

- L’opération Alberich dégage Venizel de la ligne de front ; il devient base de départ ou de repos pour les soldats français lors de l’offensive Nivelle et voit passer les colonnes de prisonniers. Après la victoire de La Malmaison, le maire obtient même de pouvoir faire reboucher les tranchées et enlever les barbelés pour pouvoir reprendre les cultures.

- Après l’offensive allemande de mai 1918, Venizel connaît à nouveau des combats lors de la reconquête alliée, en octobre.

- Une centaine d’habitants rentrent dans Venizel détruit, qui commence une lente et difficile reconstruction. Le recensement donne 342 habitants à Venizel en 1921.


Source principale (à consulter pour plus de détails)

Aucun commentaire: