Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


samedi 21 février 2009

C comme Chermizy-Ailles



- Village de la rive droite de l’Ailette, proche de la forêt de Vauclair et (aujourd’hui) du plan d’eau
- 70 habitants

- Près de 200 habitants vivent dans les deux villages avant 1914.

- La zone est entièrement occupée par les Allemands jusqu’en octobre 1917, date à laquelle ils se retirent sur l’Ailette. Chermizy reste en leur possession, tandis que les ruines d’Ailles redeviennent françaises.
- Les bombardements français sont intenses, avant le 16 avril puis pendant plusieurs semaines dans le courant de l’été.
- De nouveaux combats ont lieu en 1918, notamment en septembre lors de la contre-offensive alliée.

- Après guerre, l’Etat classe le territoire d’Ailles en zone rouge et rattache le village à la commune de Chermizy (1923), qui récupère donc les dommages de guerre. Ceci permet la reconstruction des bâtiments, entièrement détruits, notamment du lavoir-abreuvoir (Société coopérative d’Aizelles, Aubigny, Sainte-Croix, Chermizy et Bouconville). Le village est aidé par Monaco et la Tunisie mais la reconstruction est très lente et tous les projets ne sont pas menés à bien avant la deuxième guerre. L’église Sainte-Evence est achevée en 1927, sur les hauteurs du village.
- Il n’y a que 120 habitants recensés à Chermizy en 1921.

Aucun commentaire: