Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


mercredi 28 janvier 2009

M comme Moisy



- Ferme proche de Vauxaillon, sur le plateau qui surplombe le village et sa nécropole


- Le plateau de la ferme de Moisy est allemand entre 1914 et l’automne 1917. La ligne fortifiée Hindenburg y passe (on peut surveiller la vallée de l’Ailette depuis ces hauteurs).

- Le 16 avril 1917, les troupes coloniales du 7e RIC chargées de sa conquête parviennent à l’occuper vers 11 heures mais doivent se replier sous la pression et par manque de soutien en fin de journée. Les combats acharnés se poursuivent dans les jours et les semaines suivants ; les Français parviennent à progresser très légèrement mais sont soumis à d’intenses contre-attaques, les 20 et 21 juin par exemple.

- A partir du mois de juillet, le secteur devient un peu plus calme (surveillé par le 359e RI, celui d’Henri Désagneaux) et n’est pas concerné directement par l’offensive de La Malmaison, en octobre. Les troupes françaises profitent cependant de la poussée générale pour enfoncer le front et le repousser jusqu’à l’Ailette, contrôlant à présent entièrement le plateau de la ferme de Moisy.


- Les Allemands enfoncent les lignes françaises en mai 1918.
- Mais, à partir du 15 septembre, les troupes alliées (6e Bataillon de Chasseurs alpins) reprennent le secteur de la ferme de Moisy et parviennent à y demeurer, malgré les contre-attaques allemandes jusqu’à la fin du mois.


- Entièrement détruite par les combats, la ferme est reconstruite dans les années 1920, notamment grâce à l’aide du CARD.
- Depuis trois générations la ferme de Moisy est dirigée par la famille Doloy ; elle se consacre à la céréaliculture et à l’élevage bovin et porcin.

Aucun commentaire: