Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


mercredi 29 septembre 2010

M comme Meurival

- Village de la rive gauche de l’Aisne, au sud de Beaurieux
- 60 habitants

- Meurival, 110 habitants avant la guerre, devient comme tous les villages voisins une base arrière pour les Français à partir de septembre 1914, lorsque le front se fige sur les hauteurs voisines du Chemin des Dames. On y établit notamment une ambulance, qui fonctionne pendant presque tout le conflit, et un cimetière temporaire.
- Ses creutes servent d’abri aux soldats. « Je reviens de permission et rejoins ma compagnie dans l’Aisne, elle cantonne dans les vieilles carrières de Meurival. […] Les carrières sont comme des cavernes avec des plafonds épais et des piliers de distance en distance. […] L’endroit où je suis est très bas, on ne peut se tenir debout. Des gouttes tombent du plafond. » (Paul Clerfeuille, 18 février 1917, cité par R. Cazals)


- Entre juin et septembre 1918, Meurival subit l’occupation allemande et des combats lors de la reconquête alliée.

- La population chute – 72 habitants recensés en 1921 – sans jamais se redresser.

_

Aucun commentaire: