Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


jeudi 2 septembre 2010

M comme Monument des chars



- Monument proche de Berry-au-Bac, sur le carrefour du calvaire du Choléra.

- Il est inauguré en juillet 1922 en présence de plusieurs généraux d’envergure : Foch, Weygand et Mangin. Il s’agit en fait d’un monument aux morts : un bloc de granit bleu sur lequel sont gravés les noms des soldats tués en 1917-1918 (plus de 900). L’œuvre est de Maxime Real de Sarte.

- Le monument devient un lieu de mémoire important pour cette arme aux codes si particuliers, toujours à part lors des cérémonies officielles, jamais rattaché à celles qui peuvent avoir lieu ailleurs sur le Chemin des Dames. Il n’a jamais connu, contrairement aux autres sites, l’espèce d’ostracisme ou de délaissement de la part des plus hautes sphères politiques ou militaires : De Gaulle y fait un discours en 1957, le maréchal Juin en 1957 et la maréchale Leclerc fait le déplacement pour le 80e anniversaire. « C’est un monument aux morts, qui fixe un moment de la bataille dont le souvenir est assumé par l’armée. » (A. Calagué)

- Une commémoration officielle a lieu tous les ans, le dimanche le plus proche du 16 avril (souhait du général Estienne, « père des chars ».




Sources principales : Antoine Calagué in N. Offenstadt (dir.), op.cit., page 288
Base Mérimée

CRDP Reims


_

Aucun commentaire: