Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


mercredi 14 juillet 2010

G comme Grotte des Zouaves

- Grotte située à proximité de Crouy, sur les pentes du plateau de la Justice (en bordure de l’actuelle RN2)

- En septembre 1914, les Zouaves parviennent à s’emparer de la grotte après de très durs combats. « Les 2 autres bataillons passant par le Sud et l’Est de Crouy viennent s’établir en réserve dans la formation ligne de colonnes doubles ouvertes sur les pentes raides du mamelont [sic] allongé qui domine le village de Crouy à 1000 mètres sur Est. Le régiment est prêt à partir [sic] peu après par les batteries d’obusiers allemandes et par le feu des mitrailleuses postées sur la croupe précitée et vers la ferme Perrière. Ce feu intense ne permet pas de déboucher au bataillon Giacomini dont la tête s’arrête à la carrière située environ 300 mètres sud de la ferme la Perrière. » (15 septembre 1914, 3e bis régiment de Zouaves)

- La grotte se trouve en première ligne pendant plusieurs mois, les Allemands contrôlant pour leur part les champignonnières situées un peu plus au nord, près de la ferme de la Perrière. Pendant l’automne, les Français fortifient donc les lieux.

- Le 12 janvier 1915, après avoir tenu pendant 4 jours face aux assauts français, les Allemands attaquent vers Crouy. Les hommes du 289e RI retranchés dans la grotte des Zouaves résistent pendant 3 heures, bloquant ainsi les plans des Allemands qui doivent employer les grands moyens pour s’en emparer vers 13 heures.



- Après le retrait Alberich du printemps 1917, les Français reprennent possession de la grotte, qui change à nouveau de main entre le 27 mai et début octobre 1918.

_

Aucun commentaire: