Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


vendredi 26 novembre 2010

H comme HOE

- « Hôpitaux d’orientation et d’évacuation » ou « hôpitaux d’origine d’étapes » selon les sources …
- Hôpitaux mis en place pour les cas les plus graves, chargés d’évacuer ensuite les blessés vers des hôpitaux de l’arrière par trains sanitaires.
- Un HOE comprend un personnel d’environ 750 soignants

- Pour l’offensive Nivelle, en 1917, on en compte huit (un par corps d’armée), situés principalement dans la vallée de la Vesle, à l’abri (relatif) du front : Mont-Notre-Dame, Saint-Gilles, Courlandon, Montigny, Prouilly, Muizon, Bouleuse et Vierzy (sud de Soissons). Vasseny s’ajoute à la liste un peu plus tard

- Les HOE sont dépassés dès le début de l’offensive Nivelle : prévus pour 10 000 blessés, ils en reçoivent 10 fois plus : trop de blessés s’y rendent, au lieu de passer d’abord par les postes de soin situés tout près des combats. A Prouilly, par exemple, l’HOE est plein dès le 16 avril à 19 heures, avec trois files de véhicules de 2 kilomètres en attente



Photos et informations sur l’HOE de Prouilly :
http://champagnegoulard.blogspot.com/2010/04/hopital-dorientation-et-devacuation.html



Source principale :
R. Verquin, « 1917 Le Chemin des Dames » dans L’Aisne Hors-série de 2007
et son article dans la Revue de la Fédération des sociétés d’histoire et d’archéologie de l’Aisne

_

Aucun commentaire: