Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


dimanche 11 mars 2012

R comme Rivoli

(Carte tirée du JMO de la 18e DI - Source: SHD)



- Le « centre Rivoli » est un ouvrage fortifié qui sert de Poste de Commandement (P.C) aux unités présentes en bordure du bois de Beaumarais, au sud-est de Chevreux.

- Le 8 avril 1917, André Zeller y arrive pour mettre en place le bombardement de son unité (1er groupe du 27e RAC – 2e DI). « Ce poste de commandement fonctionnait dans un abri assez vaste, creusé en sous-sol, dans une région légèrement surélevée du bois de Beaumarais. Pour échapper à l’entassement des secrétaires et agents de liaison, ainsi qu’à la lumière un peu fatigante des bougies, je passais une grande partie de mes journées dehors, soit en visite aux bataillons, soit en arpentant les sous-bois voisins. »

- Le 15, il a la surprise de voir arriver à Rivoli « un brave canonnier-trompette, tirant derrière lui sa monture. Symbole des illusions du commandement, il était destiné à caracoler lors de l’avance profonde du lendemain [pour le colonel Dietrich, du groupement d’artillerie]. Pour l’instant, la zone du P.C. Rivoli, passablement battue par les gros obus, se prêtait mal à l’hébergement de cet animal, qui paraissait dépaysé au milieu des tranchées et des entrées de galeries de mines. Je le renvoyai, lui et son cavalier, vers les bivouacs des trains de combat, en me réservant leurs services au cas d’un développement favorable de l’action du lendemain. »

Source : André Zeller, Dialogues avec un lieutenant





_

Aucun commentaire: