Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


lundi 23 août 2010

M comme Mallez (Henri)

- Soldat puis homme politique français
- Carnières (Nord) 1892 – Paris 1989

- Issu d’une importante famille de Cambrai, Henri Mallez est en cours d’achèvement de ses études lorsque vient l’heure de son service militaire en 1912 puis du déclenchement de la guerre.
- Il connaît une progression notable au sein du 162e RI, finissant la guerre comme sous-lieutenant, blessé trois fois (invalide à 30%) et avec de nombreuses décorations.

- A partir de décembre 1916, il est au Chemin des Dames, dans le secteur de Pontavert et du bois de Beaumarais.
- Le 16 avril 1917, Henri Mallez est engagé dans le combat à partir du Choléra vers le bois de Claque-Dents, au nord de Berry-au-Bac. Il progresse légèrement, mais ne peut dépasser la ferme Mauchamp malgré le soutien des chars (la cote 108, qui résiste toujours à sa droite, laisse les Français trop vulnérables). Mallez décrit des scènes de barbarie, notamment celle d’un blessé français à terre achevé par un Allemand, lui-même tué d’un coup de pelle.
- Le 162e reste dans le secteur jusqu’à fin avril.


- Au cours du mois d’août et début septembre 1918, Mallez revient dans la région à la poursuite des Allemands : Soissons, Crouy, Vregny.


- Après-guerre, Henri Mallez devient imprimeur tout en participant aux associations d’anciens combattants. Dans les années 30, il se lance dans la vie politique (aux côtés du colonel de la Rocque notamment).
- A nouveau mobilisé en 1940, il est désigné maire de Cambrai pendant l’Occupation puis devient résistant.
- Henri Mallez est notamment député du Nord de 1946 à 1955, proche des gaullistes puis plus critique envers leur chef.


- En 1972 sont publiés, avant tout à destination de ses petits-enfants ses Mémoires d’un fantassin de la Grande Guerre
.




Sources :
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/biographies/IVRepublique/mallez-henri-ernest-edouard-marie-13061892.asp
http://www.crid1418.org/doc/bdd_cdd/unites/DI69.html#RI162

_

Aucun commentaire: