Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

samedi 7 décembre 2013

F comme Fuller (William)



http://www.walesonline.co.uk/news/wales-news/lance-corporal-william-fuller---2030213

 - Soldat britannique
- Newbridge (Pays de Galles) 1884 – Swansea (idem) 1974

- Engagé dans l'armée en 1902, William Fuller retourne ensuite dans la vie civile (transportant des troncs d'arbre ou travaillant dans un cinéma) avant d'être rappelé sous les drapeaux en août 1914 au sein du 2nd Battalion du Welsh Regiment.

Source: Paul Kendall
- Le 14 septembre dans un petit bois du vallon de Chivy, il suit à quelque distance le capitaine Mark Haggard, dont il est l’ordonnance (Mark est le neveu du célèbre romancier Henri Ridder Haggard). Lorsque son supérieur est très grièvement touché par une mitrailleuse, Fuller – seul non-blessé du groupe – court au secours de Haggard. Il parvient à le transporter sur quelques dizaines de mètres, lui apporte les premiers soins mais ne peut l'évacuer à cause des combats.  L’officier demande à Fuller de lui redresser la tête alors qu’il le porte afin de pouvoir apercevoir les canons britanniques faire feu sur les Allemands ; il encourage ses troupes sans cesse : « Stick it, Welsh » (difficilement traduisible par « Tenez le coup, Gallois »).

- Après plus d'une heure d'attente, Fuller porte à nouveau son capitaine, cette fois sur un kilomètre jusqu'à une ferme de Vendresse, qui finit anéantie sous les obus en fin de journée (ses occupants évacués, en particulier grâce à Fuller). Haggard meurt le lendemain.
- Pour son courage, William Fuller est le premier Gallois à recevoir la Victoria Cross.


- Devenu Lance Corporal, Fuller poursuit la guerre : il est gravement blessé à la gorge à Ypres fin octobre (à nouveau en portant aide à un camarade) et, après récupération, devient sergent recruteur à Swansea avant d'être libéré de ses obligations pour sa blessure.
- Pendant la convalescence liée à sa blessure, il reçoit la visite de Henri Haggard, oncle du capitaine qu’il a secouru. « L’étude du héros dans sa maison est assez amusante, car il apparaît que dans sa vie privée Fuller a comme intérêt l’élevage de canaris, et qu’il n’a pas une folle envie de retourner se mêler aux joies de la bataille. En bref, il semble avoir eu assez d’elle, et m’informa que son courage n’est plus ce qu’ils était. »



- Ayant sauvé deux enfants de la noyade en 1938, membre du comité de surveillance des bombardiers allemands de Swansea pendant la deuxième guerre, William Fuller décède en 1974 et reçoit des funérailles militaires avec tous les honneurs.
 


- A noter que la capitaine Mark Haggard est aujourd’hui enterré au cimetière britannique de Vendresse.



Sources : Paul Kendall, op. cit.
La fiche de William Fuller sur le site de la Victoria Cross
Voir aussi :

 _

Aucun commentaire: