Mises à jour



Bonjour à tous ceux qui viennent consulter ce dictionnaire.
Ces quelques mots pour vous informer que j'ai commencé une mise à jour de certaines des entrées, qui seront mises en ligne d'ici peu.
Merci à tous ceux qui m'ont laissé ces derniers temps des commentaires et informations qui me serviront à ces mises à jour.

Gil Alcaix


dimanche 30 juin 2013

B comme Bains-douches


source: SHD

- Le 3 décembre 1914, « le Capitaine commandant la [3e] compagnie [du 18e bataillon du 2e régiment du Génie] accompagnant le Colonel du Génie et le Directeur du Service de Santé étudie à la sucrerie de Hautes Rives une organisation de douches. Les ouvriers de l’usine et les sapeurs de la Cie 15T du Génie commencent l’organisation des douches. »

- La sucrerie de Hautes Rives, créée en 1858, est située en rive gauche de l’Aisne, en bordure du canal latéral, à l’est de Villers-en-Prayères et au sud d’Oeuilly, toute proche du front à partir de l’automne 1914. Son activité cesse lorsque les combats s’installent dans la région.


- La 4e section de la compagnie 18/3 du 2e RG se met au travail dès le 4 décembre, aménageant les douches. Le chantier dure quatre jours. Le 7, « les 1ère et 4e sections procèdent à l’essai des douches. La température étant reconnue légèrement insuffisante, il est procédé à un complément d’organisation au moyen d’une locomotive. Le fonctionnement est, ainsi, satisfaisant (température de l’eau : au départ : 40°, à l’arrivée : 32°. L’installation fonctionne entre 7h et 11h et entre 13h et 17h à raison de 150 hommes à l’heure soit 1 200 hommes par jour. »


- La sucrerie de Hautes-Rives, qui retrouve son rôle premier après-guerre, ferme en 1997.




JMO (Source: SHD)

_

Aucun commentaire: