Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

jeudi 12 juillet 2012

C comme Creutes marocaines


- Ensemble de creutes situé au nord-ouest du village de Moulins.

- Après la stabilisation du front, en septembre 1914, ces carrières se trouvent à proximité immédiate du front, côté français. Cette situation dure plus de trois ans. Toutes les unités venant combattre autour de Cerny-en-Laonnois et dans le saillant de Deimling y séjournent.


- Le 5 juin, le RICM y monte après avoir pris un dernier moment de repos sur les bords de l’Aisne, via les ruines de Moulins (« la route, défoncée par les obus, était assez pénible et parfois, dans les vallons, l’acre odeur des obus à gaz nous prenait à la gorge. »). « La carrière où nous nous trouvions alors, appelée “creute marocaine”, était éclairé par deux moteurs à essence et se trouvait déjà occupée par un bataillon de réserve dont les hommes s’apprêtaient à dormir sur de confortables châlits. » (René Germain, Il revint immortel de la grande bataille – Carnets de guerre 1914-1919)



- Après le repli allemand du 2 novembre 1917, les creutes marocaines ne sont plus au contact de la première ligne mais gardent leur rôle essentiel pour les troupes de réserve. Elles sont aux mains des Allemands entre le 27 mai et le 12 octobre 1918.

 _

Aucun commentaire: