Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

vendredi 31 mai 2013

F comme Fourdrain



- Village situé au nord-ouest de Laon, dans la forêt de Saint-Gobain
- 400 habitants

- Quand la guerre éclate, Fourdrain compte environ 550 habitants. Ceux-ci voient les Allemands occuper les lieux à partir de début septembre 1914 pour plus de quatre ans, jusqu’en octobre 1918.
- Situé quelques kilomètres derrière le front du Chemin des Dames et du Soissonnais, Fourdrain sert de village de repos aux Allemands. Il abrite aussi un hôpital militaire.

- A proximité de Fourdrain et de Crépy est installée une des « Grosse Bertha » qui bombarde Paris pendant la guerre ; on dispose de renseignements précis sur cette installation.


 
- Après la guerre, un cimetière allemand situé à côté de celui de la commune regroupe les corps des soldats enterrés dans les villages des alentours. Il fait partie des plus beaux de la région et l’on y accède par une route pavée, le « chemin de la réconciliation ».

- Relativement peu détruit, le village a perdu une centaine d’habitants au recensement de 1921.



A consulter :
http://www.memorial-chemindesdames.fr/pages/cimetiere_detail.asp?cimetiere=460http://www.memorial-chemindesdames.fr/pages/cimetiere_detail.asp?cimetiere=460

_

1 commentaire:

Lepage a dit…

Une ou plusieurs mines à retardement explosent à Fourdrain le 17 octobre 1918 faisant le jour même environ 20 morts et 40 blessés. Les victimes, au nombre de 27 en réalité, sont inhumés le lendemain devant un représentant du Gl Deville, cdt le 16e CA. .Une Carte-postale vendue dernièrement sur Delcampe montre un cimetière spécialement dédié à ces victimes (il n'existe plus aujourd'hui).