Information

Mon activité est moindre ici en ce moment car je consacre beaucoup de temps au blog "frère" qui raconte semaine après semaine (et jour par jour en ce moment) les événements au Chemin des Dames il y a 100 ans.


http://cdd100ans.blogspot.fr/


Cordialement
Gil Alcaix

dimanche 15 avril 2012

P comme Prinz Heinrich Höhle

- Creute située dans le bois des Equerres Scies, sur les pentes à l’est du village d’Ostel

 - Les Allemands s’y installent à partir de septembre 1914, en faisant un élément de leur ligne de résistance à la contre-offensive alliée. Ils la baptisent du nom du frère de l’empereur.

- Progressivement, la creute est aménagée pour accueillir le mieux possible ses occupants et servir à ses défenseurs à proximité de la ligne de front qui s’est stabilisée sur l’Aisne. C’est l’une des carrières que connaissent les Français, donc un objectif pour l’artillerie en 1917. - « Les officiers de l’état-major du 186e régiment d’infanterie pensaient être en sécurité. Le 13 avril, un obus éboule l’entrée principale. L’état-major l’évacue sans tarder … Le bombardement est infernal. […] Le 15 avril, tout tremble et résonne dans la “Prinz Heinrich Höhle” que les 8e et 11e compagnies du 186e occupent encore. Vers midi, c’est le drame. Le plafond se détache sur un large espace. En une fraction de seconde, d’énormes dalles de plusieurs dizaines de tonnes sont précipitées sur les malheureux soldats. L’angoisse fait place à l’épouvante. Dans les ténèbres les vies s’éparpillent. Quelques miraculés s’enfuient, terrifiés, par un fragile goulet ménagé par les éboulis. Des travaux de secours sont entrepris. Mais pour sauver qui ? En découvrant l’énorme chaos de pierres, on ne peut qu’espérer la mort instantanée des disparus. Comble de l’horreur, rien n’est moins sûr … Aucune stèle ne rappellera la fin tragique des sous-lieutenants Kayser, Speer et Eckhadt, écrasés avec près de cinquante soldats anonymes. » (Gérard Lachaux, Les creutes : Chemin des Dames et Soissonnais, pages 168-169)

 - Une fois les Allemands repliés sur le Chemin des Dames, le 18 avril, les Français s’emparent de la Prinz Heinrich Höhle.



Informations et photographies sur la Base Mérimée

_

Aucun commentaire: